La Directive sur les médicaments falsifiés 2011/62/UE (FMD, Falsified Medicines Directive) est entrée pleinement en vigueur en février 2019. 

Organizing Medicine

Les médicaments falsifiés représentent environ 1 % des médicaments vendus sur les marchés développés, et le marché mondial des produits pharmaceutiques contrefaits se chiffre à 200 milliards de dollars américains par an*.

Au Luxembourg, nous avons été protégés de ces incidents pour le moment et nous mettons tout en oeuvre pour prévenir de telles situations. 

Parce que la sécurité des patients est de la plus haute importance pour l’Union européenne, la commission EU a introduit, en concertation avec chaque état membre, la Directive 2011/62/EU pour prévenir l'entrée de médicaments falsifiés dans la chaîne légale de distribution des médicaments. La Commission européenne a également publié les spécifications opérationnelles pour l’implémentation des dispositifs de sécurité avec le Règlement délégué (UE) 2016/161.

 

Ces mesures ont pour objectif de mettre définitivement fin au commerce dangereux de médicaments falsifiés pratiqué dans le monde entier et qui représente une menace inacceptable pour la santé humaine.

 

Aucun médicament falsifié n’a été à ce jour introduit dans la chaîne légale de distribution du médicament au Luxembourg et les pharmacies (d'officine et hospitalières) constituent, grâce à ce dispositif, le canal de distribution sûr pour les médicaments. 

*Pharmaceutical Serialisation: Compliance and Beyond, EY, 2016

 

A propos de EMVO

L’Organisation européenne de vérification des médicaments (EMVO) est une organisation sans but lucratif qui représente les différents acteurs de la chaîne de distribution légale du médicament en Europe. L’EMVO est en charge de l’implémentation du Système européen de vérification des médicaments (EMVS). L’EMVS est conforme aux spécifications de la directive européenne sur les médicaments falsifiés (FMD) et au règlement délégué (DR). 

emvo2.jfif
emvologo.png